Accueil > Disciplines > S.E.S. > Filière > Écopôle de Bourogne

Écopôle de Bourogne

Une visite d’usine si particulière

Le 10 avril 2009, les 203 et 205 option sciences économiques et sociales ont visité l’écopôle de Bourogne avec leurs accompagnateurs : Madame Chevrolat, Messieurs Gavand, Pothus et Lovat. Cette sortie d’une demi-journée a permis de sensibiliser les élèves à la question du traitement des déchets et tout particulièrement celui des ordures ménagères dans le territoire de Belfort (et au-delà puisque des communes du Haut-Rhin et de Haute-Saône sont aussi concernées).
En relation avec les grandes parties du programme de SES de seconde : la production, l’emploi, la consommation mais aussi bien entendu avec la question plus transversale du développement durable, cette visite commentée a permis de comprendre le fonctionnement technique de l’écopôle, de découvrir que cette usine n’était pas une entreprise mais un établissement de production géré par un regroupement de collectivités locales : le SERTRID (syndicat d’études et de réalisations pour le traitement intercommunal des déchets) accomplissant une mission d’intérêt général avec comme source de financement principal la taxe d’ordures ménagères.

Les élèves et leurs accompagnateurs ont en outre appris que l’écopôle avait traité 74757 tonnes de déchets ménagers en 2008 et qu’après incinération 95,5% de ces déchets ont été valorisés avec 12 272 tonnes de mâchefers destinés à la voierie, 2191 tonnes de non ferreux (aluminium, cuivre...) revendues aux ferrailleurs, 30071 MW d’electricité produits dont 21427 MW vendus à EDF.
Cependant les REFIOM (résidus issus du traitement des fumées) représentant environ 5% des déchets reçus ont un degré de toxicité élevé (teneur importante en métaux lourds) et sont éliminés dans un centre d’enfouissement technique de classe 1.
La commission locale d’information et de surveillance (CLIS) est chargée d’informer le public des effets de l’activité de l’usine d’incinération sur la santé et l’environnement et s’appuie par exemple sur les analyses de l’ARPAM, un réseau de surveillance de la qualité de l’air en France-Comté. L’écopôle étant un site classé, il fait aussi l’objet d’inspections régulières de la DRIRE (direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement).

Enfin, Les élèves ont pu observer ce qui se rapportait au travail dans cette usine : type de métiers, organisation du travail, conditions de travail, qualifications, dans un cadre où les équipements : fours, machines diverses, pont roulant, salle de contrôle des installations, lieux de stockage... sont assez impressionnants.

Je ne peux terminer sans une pensée pour mon collègue et ami Bernard Pothus car nous avons fait là notre dernière sortie scolaire commune avant son départ en retraite. Pour cette sortie-là et toutes les autres, merci à lui pour sa soif d’apprendre toujours et encore et sa grande capacité à transmettre ce désir à nos élèves.

Portfolio